Retour

Restauration d’un rafraîchissoir ancien du XIXème siècle

Un peu d’histoire

Les plus anciens rafraîchissoirs remontent au Moyen-âge., mais c’est au XVIIe et au XVIIIe siècle qu’ils se présentent sous la forme d’un baquet rond comme un ornement de table souvent somptueux en or ou en argent. Il en existe également en faïence décorée  garnie intérieurement de cuivre ou de zinc, que l’on remplissait de glace, d’eau fraîche et de sel. Ils étaient utilisés pour garder au frais vin, liqueur et autres boissons.

Ici, nous sommes en présence de ce que l’on nomme par abréviation également ʺrafraîchissoirʺ

C’est-à-dire une table à caissons portant un ou plusieurs bacs en métal.

 

Un peu de conservation/restauration

Intervenir sur un tel objet est toujours pour moi un moment exceptionnel. Il faut lui redonner sa vie originelle sans le trahir, dans ce cas, sur son message esthétique. Or la patine avait en grande partie disparu et seules quelques traces subsistaient. L’oxydation avait également démarré son travail de sape.

Face à cet enjeu, j’ai démonté le bronze, l’ai dégraissé avec un solvant doux, puis j’ai procédé  à une désoxydation ponctuelle par traitement chimique en contrôlant sa neutralisation.

La patine, par souci de réversibilité a été réalisée à l’aide de pigments incorporés sans un liant acrylique. Compte tenu du lieu de conservation  de cette ravissante sculpture, j’ai opté pour une protection à base d’un mélange de cires..

s’inscrire À LA NEWSLETTER :